Constantine

Constantine
Constantine - © Warner Bros. Pictures

 

John Constantine, héros de la bande dessinée Hellblazer, est un mage. En tant que tel, ses pouvoirs résident notamment dans sa capacité à agir sur les êtres des plans inférieurs et supérieurs, enfer et paradis. Il peut également user de pendule pour faire de la divination, créer des golems, lancer des malédictions, produire des illusions, et transformer des victimes en zombies pour qu'ils se vengent de leur meurtrier.

 

Magicien puissant et doué, mais irresponsable et inconscient, mû par le goût du danger, de nombreux amis vont périr par sa faute. C'est sous la forme de spectre silencieux qu'ils l'accompagnent. Le fait d'être éveillé au surnaturel lui permet alors d'avoir le déplaisir de leur compagnie, rappel constant de ses erreurs.

Constantine n'expose pas au monde ses talents. Dans son univers, l'extrême majorité des humains vivent leur vie comme chacun d'entre nous. Les considérations sont souvent bassement matérielles, le petit écran nourrit d'informations banalisées. Cambriolages, catastrophes naturelles, drames personnels.

C'est au delà de ce voile que se trament les desseins de créatures surnaturelles et que John Constantine pratique son art. Lui est juste un enquêteur occulte, qui passe au pire pour un illuminé. Il n'a pas vraiment à dissimuler son identité, puisqu'il ne s'expose pas en volant grâce à une cape. Ou en portant de lourds véhicules à bout de bras. Ce que John Constantine affronte se tapit dans l'obscurité avec aise : les gens sains d'esprit ne veulent pas le voir.