News /

Alien : du mouvement chez Weyland-Yutani

Une série de 6 visuels raconte le début d'une toute nouvelle histoire. Mais quoi ?

Quelque chose se trame dans l'univers Alien, mais quoi ? Le compte officiel Alien Anthology a publié 6 planches destinées à révéler au monde une sale affaire que trame (encore) et en douce la mega-corporation criminelle Weyland-Yutani. Voici les planches, enquêtons ensemble.

Weyland-Yutani

En 2099 fut fondée le conglomérat Weyland-Yutani Corporation, né d'une fusion hostile entre le groupe britannique Weyland sur le japonais Yutani. Le business de Wey-Yu est la colonisation spatiale dans tous ses aspects. Un leur tient particulièrement à cœur : ramener sur Terre et exploiter un exemplaire de Xenomorph XX121 —le monstre d'Alien— prédateur absolu (presque) indestructible. Résumons : Weyland-Yutani, ce sont les gros méchants qui font n'importe quoi avec des bestioles extrêmement dangereuses.

1/ 6 - Jour 1

« Arrivée au complexe. Weyland-Yutani a investi d’énormes ressources pour cette installation orbitale. Je suis venu enquêter sur des rumeurs à propos d'accidents lié à un programme de recherche secret. »

2/ 6 - Jour 2

« Le centre cache un terrible secret. Des méga-parasites très agressifs avec du sang corrosif. Ils les élèvent, et les utilisent pour leurs recherches. »

Oula : c'est une terrible Reine xénomorphe (ils vivent en ruche) dans l'habitacle central, déversant ses rejetons en nombre dans des alvéoles réparties en cercle autour d'elle.

3/ 6 - Jour 3

« Ce programme d'élevage est une maison des horreurs. Ils torturent et tuent des gens, les utilsants comme hôtes des larves. D'où viennent ces gens ? »

Des silhouettes de facehuggers apparaissent par les vitres, la forme larvaire contaminante du cycle parasitaire des Xénomorphes

4/ 6 - Jour 4

« Les expériences n'ont pas seulement lieu au labo. La compagnie envoie les larves quelque part. Ils utilisent leurs propres mercenaires militaires pour les déplacer. »

5/ 6 - Jour 5

« C’est pire que je ne le pensais. Ils larguent leur cargaison sur la planète ci-dessous. Quelle est l'objectif de la compagnie ? »

Les facehuggers en action s'accrochent au visage des individus et pondent un embryon à l'intérieur des corps.

6/ 6 - Jour 6

« C’est un cauchemar. Ils ont infesté et détruit la colonie Weyland-Yutani ci-dessous, tuant tout le personnel de l’installation. Nous devons révéler cela. Je sais qu'ils vont essayer de me discréditer. Ou pire. Il faut le dire à quelqu'un, avant qu'ils ne le fassent à d'autres »

 

> Lire aussi : La franchise Blade Runner se développe sur petit écran

Qui parle ?

Un hashtag saute au yeux : #AmandaRipley

Amanda Ripley, ou Amy, est la fille d'Ellen Ripley (Sigourney Weaver). Créé en 1986 par James Cameron pour Aliens où elle apparaît enfant (Aliens avec un 's', autrement dit Alien 2, suite à Alien de Ridley Scott en 1979). Elle est aussi l'héroïne du jeu Alien: Isolation (2014), bien qu'il soit à la première personne.

Échec commercial mais jeu remarqué, primé et prisé par ses fans, il a toujours été question d'une suite. Le temps est-il venu ?

Le comics Aliens: Resistance sort le 23 janvier aux États-Unis chez Dark Horse Comics. Le résumé dit : « Suite aux événements d'Alien: Isolation, Amanda Ripley est contrainte au silence par la société Weyland-Yutani au sujet de la menace constituée par les Xénomorphes. Zula Hendricks, une ancienne Colonial Marine, a besoin de Ripley pour révéler un sinistre programme d'armes biologiques (elle serait donc celle qui enquête chez Wey-Yu, NDT). Le duo fait équipe et doit combattre une armée plus perfectionnée, conçue pour garder secrètes les atrocités les plus sombres ! ».

Le jeu-vidéo ou la bande-dessinée ? Tout deux ont pour origine Alien: Isolation, mais le scénario de la bande-dessinée est vraiment très proche des visuels présentés sur le compte Alien Anthology.

 

Image : gorkem demir / Shutterstock.com /  244043770 / Usage éditorial


Tags: Alien  


Commentaires