News /

Cabal de Clive Barker : un classique en voie de reconstitution

La version Director's Cut monumentale de 3 heures va sortir.

Clive Barker 2007

Le romancier et réalisateur britannique Clive Barker (photo) est authentiquement un auteur fantastique — tendance horreur occulte — qui marque véritablement son temps. Son œuvre la plus singulière est la saga Hellraiser et son monde d'outre-tombe, qu'il a écrit et adapté, et qui déverse ses créatures sombres dans le monde réel, attirant des vecteurs humains à la fois victimes et fascinés. Ses romans regorgent de créatures fantomatiques, d'horreur et d'automutilations, et ses films présentent de véritables pièces d'Art plastique (Clive Barker est également peintre). Il est un des tenant du mouvement splatterpunk, fantastique nihiliste et horrifique, propulsé par ses « antihéros sociopathes ».

En 1990 il réalise Cabal. Titre original : Nightbreed (« race de nuit », quelque chose comme ça), une autre de ses oeuvre fleuves... qui fut monté à la hache par les studios et réduit à sa plus simple expression.

Selon Dread Central, qui publie de très belles images, le label Scream Factory, spécialisé dans les classiques du film d'horreur, travaille actuellement à restaurer la version originale Director's Cut de Clive Barker, un film-monument d'environ 3 heures bourré d'images inédites. Une première bande-annonce est sortie :

Dans Cabal, Aaron Boone (Craig Sheffer, un acteur lui-même non-exempt d'instabilité dans sa jeunesse) est un jeune homme marginal. Il rêve chaque nuit d'un lieu peuplé de monstres appelé Midian. Sur l’insistance de sa petite amie Lori (Anne Bobby), il est suivi par le Dr Decker (interprété par David Cronenberg !), qui lui même n'est pas épargné par ses propres démons : c'est un tueur en série.

Pas de date officielle de sortie encore, on peut suive les évolutions de la restauration du film sur le compte Twitter The Cabal Cut.

À suivre...

Image : Clive Barker (2007) / CC BY 2.0 / Auteur : Steven Friederich / Wikiemdia Commons


Tags: Cabal   Nightbreed   Clive Barker  


Commentaires