News /

Comic Con Paris 2018 : Overlord, les zombies débarquent !

Vendredi soir était projeté au Comic Con Paris, en avant-première, le film Overlord. Entre action bourrine et gore assumé, ce deuxième long-métrage du quasi-débutant Julius Avery jongle entre le film de guerre classique et le film d’horreur.

overlord-comicconparis-avant-premiere_1554x884.jpg

Auteur: Nicolas Vuillemin


À mi-chemin entre Inglorious Basterds et la saga de jeux Resident Evil, Overlord nous prend aux tripes. Au sens propre du terme. Les friands d’hémoglobine et de corps disloqués en auront pour leur argent, puisque le film nous offre pas mal de scènes plus gores les unes que les autres. Le maquillage et les FX sont plus qu’efficaces et nous promettent de belles sueurs froides, notamment sur les personnages de Chase le photographe et de l’officier nazi.

L’armée des morts, bis

À la manière d'un Predator, Overlord commence comme un film de guerre lorgnant ensuite vers le fantastique. Les fans de Game of Thrones seront heureux de reconnaitre le visage (ou plutôt sa moitié) de Pilou Asbæk (Euron Greyjoy de Game of Thrones), terrifiant en officier nazi déterminé à créer sa propre armée de surhommes. Alors non, Overlord ne met pas en scène les zombies mangeurs de cerveaux que nous connaissons bien, on est ici confronté à des créatures revenues des morts. Mais pas de panique, vous aurez votre lot de têtes coupées !

Les séquences badass s’enchaînent – mention spéciale à l’actrice Mathilde Ollivier : quoi de mieux que cramer des zombies au lance-flammes pour lancer sa carrière ?  Parmi les scènes les plus fortes, on peut signaler le tonitruant plan-séquence dans l’avion, le parachutage et l’affrontement, mémorable, entre le caporal Ford et l’officier nazi.

Band of Zombies

Overlord n'est pas le Call of Duty Zombies que certains espéraient : c’est un film qui assure son quota d’épouvante tout en prouvant que la véritable horreur ne provient pas de monstres fantastiques, mais de la dure réalité affrontée par les soldats de la Seconde Guerre mondiale. Épaulé par le très expérimenté producteur J.J. Abrams (au passage, aucun rapport entre Overlord et la franchise Cloverfield, malgré les rumeurs), le réalisateur Julius Avery signe un film efficace et prenant. On en redemande !

overlord-trailer-1024x512.jpg

Overlord, en salles le 21 novembre 2018.

Article écrit par Wilhelm Bertieux et Nicolas Vuillemin

Images : © Marc Wolff pour SYFY (photo de couverture) / © Paramount


Tags: CCP 2018   Comic Con Paris 2018   Overlord   J.J. Abrams  


Commentaires