News /

Comic Con Paris : Poppy Drayton nous fait des confidences sur la saison 2 des Chroniques de Shannara

Poppy Drayton était l'une des invités de cette édition 2017 du Comic Con Paris. À cette occasion, elle a accepté de participer à une conférence sur la série diffusée sur SYFY : Les Chroniques de Shannara, animée par Yaele Simkovitch.

Auteur: Jessica Toulot


Dimanche 29 octobre 2017, en cette dernière journée du Comic Con Paris, et malgré le changement d'heure, les fans avaient répondu présents pour la conférence organisée autour de la série Les Chroniques de Shannara, en présence de Poppy Drayton, qui interprète la princesse Amberle, venue spécialement à Paris pour l'occasion. Pour ceux qui ne la connaîtraient pas, la série "Les Chroniques de Shannara" se déroule dans un univers d'Heroic fantasy, assez semblable à celui du Seigneur des Anneaux. Rien de très surprenant ici, la série étant également  tournée en Nouvelle-Zélande, et certains des accessoiristes ayant déjà travaillé sur les film de la trilogie de Tolkien. Pendant 45 minutes, Poppy s'est donc prêtée au jeu des questions-réponses avec enthousiasme.

 

 

Amberle, un personnage à la fois fort et vulnérable.

Au début de la saison 1 des Chroniques de Shannara, la princesse Amberle (Poppy Drayton) semble être un personnage assez vulnérable et fragile, mais qui va cependant rapidement montrer sa vraie nature et découvrir une force en elle quasi insoupçonnée. Interpréter cela a été une expérience extrêmement galvanisante pour Poppy et en même temps effrayante, nous dit-elle, car jongler entre ces 2 émotions en permanence requiert beaucoup de concentrations, un peu comme une danse incessante entre ces 2 émotions antagonistes. Pour mieux le décrire, Poppy évoque un cheval devant un obstacle. Loin de l'obstacle, il avance à toute allure pour le passer, mais une fois devant, il peut hésiter pour finalement se décider à y à le sauter, c'est un peu comme ça qu'elle perçoit son personnage d'Amberle, à la fois téméraire et fragile.

 

Eretria, sa meilleure ennemie.

S'il y a bien un personnage avec qui elle n'a pas hésité à user de sa puissance, c'est bien avec celui d'Eretria, que l'on pourrait qualifier comme sa meilleure ennemie (vous me direz, les 2 se battent pour le même garçon, ça peut se comprendre). Tout au long de la saison leur relation a fortement évolué jusqu'à devenir "amies". Pour Poppy, voir cette relation évoluer au fur et à mesure des épisodes entre son personnage d'Amberle et celui d'Eretria (interprété par Ivana Baquero) a été un vrai plaisir. Il était très important pour elle de jouer dans une série ou les femmes peuvent véritablement s'entraider, car la plupart du temps, il y a ce côté un peu "garces" entre elles, ce qui n'était pas le cas du tout dans les Chroniques de Shannara. Au contraire, on ressentait un vrai soutien entre leurs deux personnages, un peu comme deux soeurs au final.

Pour ceux qui ont vu la série, vous savez également que les 2 personnages sont au coeur d'un triangle amoureux avec Wil (Austin Butler). Pour Poppy, c'était aussi amusant à tourner qu'à regarder, et elle a même confié avoir apprécié les moments ouù son personnage et celui d'Eretria étaient loin de celui de Wil car cela leur permettait de se rapprocher davantage, ce qui rendait bien sur écran. 

Toujours sur le sujet des femmes, il ne faut pas oublier que la saison 1 est en réalité basé sur le second tome des Chroniques de Shannara, écrit par Terry Brooks, pour la simple et bonne raison qu'il était plus facile à adapter pour l'écran, mais aussi et surtout car il y avait plus de rôles féminins forts dans ce second tome, et les scénaristes souhaitaient avoir plus de personnages féminins forts, ce qui explique en partie l'évolution du personnage d'Amberle tout au long de la saison , mais aussi de a relation avec Eretria. 

 

Une fin triste pour Amberle 

Si vous avez vu la saison 1, vous pouvez continuer à lire ce qui va suivre, si vous ne l'avez pas encore vue, on vous prévient, ce qui suit va vous spoiler totalement. Vous êtes désormais prévenus.

À la fin de la saison 1, Amberle se transforme en arbre afin de sauver le monde. Elle prend conscience de sa destinée et accepte ce choix. Poppy qui avait lu le livre était consciente que son personnage allait mourir à la fin de la saison 1 (elle s'était acheté le livre audio afin de pouvoir le "lire" tout en faisant ses activités quotidiennes), mais une fois sur le tournage, tellement prise par l'euphorie de la série elle a avoué avoir complètement oublié que son personnage décédait et elle a vécu comme un véritable second choc le jour où elle a dû tourner la scène de sa fin tragique. En même temps, "c'est une manière hyper cool de mourir que de se transformer en arbre" a-t-elle plaisanté ! 

 

Pas de Princesse Amberle dans la saison 2 donc ?

SPOILER ALERT !

Poppy Drayton nous a partagé son souvenir de tournage le plus intense, à savoir la scène qu'elle a dû tourner pour la saison 2 des Chroniques de Shannara (si vous ne voulez pas en savoir plus, on vous conseille d'arrêter de lire tout de suite). Et oui, dans la saison 2, Amberle apparaîtra comme "dans un rêve" en quelque sorte. Pour réaliser cette scène, la pauvre Poppy a dû rester enfermée dans un cuve d'eau de 5 mètres de profondeur, avec un poids attaché à son pied pendant plusieurs heures, afin de tourner la scène la plus difficile de sa carrière. Un plongeur présent hors champs lui apportait l'oxygène dont elle avait besoin, mais elle avoue que ce tournage l'a vraiment terrifiée, d'autant qu'elle devait faire semblant d'articuler des mots sans pouvoir respirer sous l'eau. On vous laisse imaginer la situation... Quoi qu'il en soit, après ce tournage, Poppy s'est finalement dit qu'elle pourrait tourner n'importe quelle scène au final tellement celle-ci l'avait pétrifiée et avait été intense, et qu'elle y était parvenue malgré tout ! 

 

Pour retrouver Poppy Drayton en Princesse Amberle, il faudra donc patienter jusqu'en 2018 pour la saison 2 des Chroniques de Shannara en exclusivité sur SYFY. 

 

 

 

 


Tags: Les Chroniques de Shannara   Comic Con Paris  


Commentaires