News /

Et le Bad Santa de l'année est...

Cinéma : Noël approche, et les Pères Noël psychopathes avec.

Bad Pere Noel

Décembre. Le mois des guirlandes lumineuses éclairant la nuit, et du Père Noël. Figure bonhomme et joyeuse écoutant patiemment les enfants aux yeux brillants, cheville ouvrière au statut de demi-dieu de la distribution de cadeaux, habitant du toit du monde.

Et puis il y a ses doubles négatifs, doppelgängers maudits, cousins des clowns effrayants et glauques. Personnage irascible, méchant, crade, flippant, pervers, meurtrier ou tout à la fois, il est maintenant bien entré dans d'autres catégories d'histoires. Fondateur, Le Père Noël est une ordure de Jean-Marie Poiré est sorti il y a 36 ans. Aujourd'hui 6 décembre, jour de la Saint Nicolas dont l'ambiguïté suspecte avec Santa Claus mériterait à elle seule une garde-à-vue au poste, est la bonne date pour se poser la question :

Qui est le Bad Santa de l'année 2018 ?

Celui des Nouvelles aventures de Sabrina  a tenu la corde. Mais c'est Bloody Distgusting qui a repéré le meilleur spécimen cette année selon nous. Il s'agit d'un film du pays du Père Noël, la Norvège, et qui s'appelle Christmas Blood. Parfait tout ça. Voilà la bande-annonce :

En Norvège, un tueur psychopathe, qui assassine indistinctement les gens le jour de Noël, est arrêté après 13 ans de crimes. Enfermé à l'isolement pendant 6 ans, il s'échappe deux jours avant le réveillon. Traqué par la police, il se réfugie dans la région la plus au nord du pays, dans une petite ville où un groupe d'amis décide de passer les fêtes ensemble...

Christmas Blood (Juleblod) de Reinert Kiil est disponible en direct to DVD et quelques plateformes de VOD le 11 décembre, mais visiblement pas sur des plateformes françaises. Faut pas croire au Père Noël !

 

Image : CC BY 2.0 / Auteur : Richard Elzey / Flickr / Modifications effectuées : dégradation sévère de l'image et inversion horizontale pour des motifs créatifs.


Tags: horreurn   Christmas Blood  


Commentaires