News /

Extrait de The Strangers, Prey at Night : quand la proie se rebiffe

Dans la nuit, un trio de tueurs psychopathes ne lâche pas ses proies. En salle le 18 avril.

Horreur ! The Strangers: Prey at Night de Johannes Robert, avec Christina Hendricks, sort en salle mercredi prochain, le 18 avril. Un film qui prend les tueurs psychopathes au sérieux si l'on fait abstraction de leur passion pour la variété musicale des années 80. Un nouvel extrait —Pool Fight, une scène du film qui illustre parfaitement le propos :

Installée dans un camping vide, hors saison, et au milieu de nulle part, une famille américaine typique —père, mère, fils et fille— est traquée par un trio de tueurs psychopathes masqués : Man in the Mask, Dollface et Pin-Up Girl.

« Tamara est là ? ». Une jeune femme, étrange et inconnue, le visage dans l'ombre, toque en pleine nuit à la porte du bungalow pour demander après quelqu'un dont personne n'a jamais entendu parler. La folie furieuse de The Strangers: Prey at Night débute alors véritablement par ce clin d'oeil au film dont il est le séquel, dix ans plus tard, The Strangers avec Liv Tyler.

Le film est autant efficace que ses tueurs sont implacables. Il y a des scènes intenses, de la violence et un peu de gore, et d'autres clins d’œil (Halloween, Massacre à la tronçonneuse). Roberts avoue volontiers avoir tiré des influences de Fog et Christine de John Carpenter — c'est plutôt flagrant en regardant le film.

Connaître la raison de sa mort, c'est toujours ce que demande la victime à son bourreau avant de succomber. La réponse n'est finalement pas plus compliquée que ce que chante Bonnie Tyler dans l'extrait : A Total Eclipse of the Heart.

 

Image : Press Kit © Paramount Pictures France


Tags: Strangers: Prey at Night   Johannes Roberts   Christina Hendricks  


Commentaires