News /

Gérardmer 2018 rendra hommage à Álex de la Iglesia

Álex de la Iglesia

Pour son 25ème anniversaire, le Festival international du film fantastique de Gérardmer, qui se tiendra du 31 janvier au 4 février prochain, rendra hommage au cinéaste Álex de la Iglesia. En 1996, le réalisateur espagnol avait remporté le Grand Prix du festival avec Le jour de la Bête, alors que le Jury était présidé par Rutger Hauer. Au delà, c'est aussi l'ensemble du cinéma espagnol du genre qui est célébré.

Biographie

D'abord décorateur puis directeur artistique, Pedro Almodóvar donnera sa chance à Álex de la Iglesia en 1992 pour financer son premier long-métrage Action Mutante, dans lequel une société dystopique exclue non seulement les handicapés, mais aussi les moches : premier film et première incursion dans ce qui deviendra un trait de caractère chez Álex de la Iglesia, l'humour noir

Álex de la Iglesia compte une vingtaine de réalisation au cinéma, avec quelques étapes marquantes :

Son deuxième film en 1995, Le jour de la Bête est douze fois nommé aux Goyas, les récompenses du cinéma espagnol, et en gagne 5, dont celui des meilleurs effets spéciaux, de la meilleure direction artistique, du meilleur scénario, et du meilleur réalisateur pour Álex de la Iglesia, face à... Pedro Almodóvar. Le pitch : Un prêtre a résolu les mystères de l'Apocalypse de Saint Jean, et est parvenu à déterminer le jour de la naissance de l'Antéchrist,  le 25 décembre 1995. Il ne trouvera qu'un fan de Death Metal pour empêcher à tous prix la naissance de la Bête immonde...

En 1997 il tourne Perdita Durango en anglais, aux États-Unis. Le film est basé sur le roman de Barry Gifford, et prend place après Sailor et Lula de David Lynch, qui utilise le même univers. A l'affiche d'un cast américain, Rosie Perez et Javier Bardem, qui démarre avec ce film sa carrière américaine. Le film est un condensé d'humour noir et de violence, et dont la durée varia d'environ 1/2 heure en fonction des coupes imposées par les offices cinématographiques nationaux de par le monde ! Dans son second film en anglais, The Oxford Murder en 2008, il dirigera Elijah Wood et John Hurt.

Mes chers voisins en 2000 avec Carmen Maura remporte 3 Goyas,  et le film le Prix du Jury au Festival du film policier de Cognac. Une agent immobilier s'empare des trois cent millions de pesetas qu'un de ses locataires, maintenant décédé, avait gagné au loto sportif. Mais c'est sans compter les voisins, qui avaient déjà empêché le gagnant de sortir de l'immeuble avec son magot.

Il remporte le Grand prix du Festival de Cognac en 2004 avec Le Crime farpait. À la Mostra de Venise en 2010, il gagne le Lion d'argent du meilleur réalisateur et l'Osella d'argent du meilleur scénario pour Balada triste. Une farce acide, grinçante et violente sur le franquisme, où un clown est incorporé de force dans les troupes nationalistes. Des décennies plus tard, son fils est à son tour devenu clown dans un cirque...

Président de l'Académie du Cinéma Espagnol de 2009 à 2011, Álex de la Iglesia démissionne pour protester contre la Loi Sinde, version espagnole de l'Hadopi français.

Filmographie

En tant que réalisateur

1992 : Action mutante (Acción mutante)
1996 : Le Jour de la bête (El día de la bestia)
1997 : Perdita Durango
1999 : Mort de rire (Muertos de risa)
2000 : Mes chers voisins (La comunidad)
2002 : 800 balles (800 balas)
2004 : Le Crime farpait (Crimen ferpecto)
2006 : La Chambre du fils (La habitación del niño)
2008 : Crimes à Oxford (The Oxford Murders)
2010 : Balada triste (Balada triste de trompeta)
2012 : Un Jour de Chance (La chispa de la Vida)
2013 : Les Sorcières de Zugarramurdi (Las brujas de Zugarramurdi )
2014 : Messi (film)
2015 : Mi gran noche
2017 : El bar
2017 : Perfectos desconocidos

En tant que producteur

2002 : 800 balles (800 balas)
2004 : Le Crime farpait (Crimen ferpecto)
2014 : Shrew's Nest (Musarañas)

 

Image : Andrea Raffin / Shutterstock.com / 203883412 / Usage editorial


Tags: Gérardmer 2018   Alex de la Iglesia  


Commentaires