News /

Hommage à Eli Roth au Festival de Gérardmer 2019

Eli Roth ou quand le genre questionne l'art.

Eli Roth

Producteur, scénariste, réalisateur et acteur américain, Eli Roth sera présent au Festival de Gérardmer 2019 pour recevoir l'hommage qui lui sera rendu. La 26ème édition du Festival International du Film Fantastique de Gérardmer aura lieu du 30 janvier au 3 février 2019.

> Voir aussi : Gérardmer 2019 rendra hommage à Udo Kier - Tout sur Gérardmer 2019.

L'Horreur dans les yeux

Diplômé en cinéma en 1994 et élève surdoué de la New York University, il se lance dans des petits films d'animations remarqués et primés. Des journaux commeVariety ou Time Magazine parlent déjà de lui. La réalisation de Cabin Fever en 1995 le lance définitivement dans le cinéma live action. Une comédie-horreur où des étudiants en spring-break dans une cabane sont assiégés par d'étranges personnages porteurs d'une maladie radicale. Une situation typique du film d'horreur post-universitaire américain (Evil Dead). Eli Roth a choisi son camp.

Dès 1997, il aborde une autre facette du métier : acteur. Il jour des rôles de figurants certes, mais dans des films comme Le Monde perdu de Steven Spielberg. Et visiblement ça l'amuse beaucoup. En 2010 alors qu'il commence vraiment se faire un nom, il sera le présentateur du concours de tee-shirts mouillés dans Piranha 3D d'Alexandre Aja !

Quentin

Le célèbre animateur de radio Howard Stern fait appel à lui pour le scénario de son film-biopic, Parties intimes (2002). Et surtout en 2005 Quentin Tarantino le prend sous son aile. Roth fera parti du projet Grindhouse, deux films d'épouvantes de Tarantino et Robert Rodriguez en mode x-ploitation accompagnés de fausses bandes-annonces qui font intégralement partie du projet. Il en réalise une, Thanksgiving. Parmi les autres, Robert Rodriguez fera une pré-version à Machete, et Rob Zombie louera les services de Udo Kier pour son Werewolf Women of the SS. Classieux !

En 2009 sa carrière d'acteur atteint un sommet : il est le sergent Donny Donowitz « The Bear Jew » dans le cast principal d'Inglourious Basterds de Quentin Tarantino. Swagg !

Art

Puis il produit beaucoup. Le Dernier Exorcisme 1 et 2 ( 2010), The Sacrament (2013), Clown (2014), The Stranger (2014) et Baywatch Alerte à Malibu (2017). Deux projets où il est producteur, scénariste et réalisateur monopolisent alors ses talents : The Green Inferno (2013, un hommage à Cannibal Holocaust) et Knock Knock (2015), où deux jolis sirènes pourrissent la vie d'un architecte installé qui a eu le tort de leur céder le jour de la fête des pères. Avec Keanu Reeves, Ana de Armas et Lorenza Izzo... qu'Eli Roth épousera.

2018 signe son retour en force à la réalisation. Avec le remake de Un justicier dans la ville, Death Wish avec Bruce Willis, et La Prophétie de l'horloge, un conte d'épouvante avec Jack Black, Cate Blanchett et Kyle MacLachlan.

Cette semaine débute la diffusion de L'Histoire de l'Horreur sur la chaîne américaine Sundance TV. Une série documentaire où Eli Roth parle du genre avec nombre de ses maîtres. Vous l'avez compris : Roth n'est pas un simple fan. Il produit également un discours sur le genre pour l'inscrire dans un ensemble plus large qui vise à le définir comme un art, une notion dont pourtant il se méfie, et qu'il n'hésite pas à pousser dans ses retranchements. Nulle doute qu'il abordera à Gérardmer ses futurs projets, dont la liste doit être aussi longue que le nombre de remakes d'Amityville.

Notre choix vidéo : en grand joueur de Dark Souls, Eli Roth a réalisé il y a deux ans une bande annonce animée originale pour le jeu vidéo. Un retour aux sources qui illustre bien son univers, sa manière de toucher à tout, et sa capacité à se mettre au service d'un projet :

 

Image : Delpixel / Shutterstock.com /  313952072 /Usage éditorial uniquement  


Tags: Gérardmer 2019   Eli Roth  


Commentaires