News /

Kathleen Kennedy : l'approche du MCU ne peut fonctionner pour Star Wars

Star Wars au cinéma : une question de méthode pour la présidente de Lucasfilm.

Kathleen Kennedy et George Lucas

Auteur: Brian Silliman


Alors que plus d'informations sortent sur Star Wars épisode IX : L'Ascension de Skywalker, la directrice de Lucasfilm, Kathleen Kennedy, (en photo ci-dessus en compagnie de George Lucas) parle du futur de la franchise Star Wars au cinéma. Un film standalone sur Roos Tarpals n'est pas prêt d'arriver...

Dans Vanity Fair, elle explique à quel point la stratégie de déploiement régulier des films de l'Univers cinéma de Marvel (MCU) ne peut fonctionner pour Star Wars. Les deux franchises appartiennent à Disney qui a certaines exigences que même Star Wars pourrait avoir du mal à remplir.

« Je pense que les attentes de Disney sont grandes. Je pense aussi que Disney est très respectueux de la nature [de Star Wars] et nous avons déjà échangé sur la fragilité de ce type de récit,  dit-elle. Parce que cela compte tellement pour les fans, on ne peut le transformer avec une approche plus industrielle ('factory approach', NDT). On ne peut même pas faire comme Marvel, qui sélectionne des personnages et construit autour de nouvelles franchises. On doit évoluer différemment ».

Quelques précisions à apporter. Kathleen Kennedy ne dit pas que le MCU a une « approche industrielle ». Elle mentionne d'abord l'idée, puis elle mentionne ensuite Marvel sur la question autour de ses personnages. Elle fait attention à ne déprécier la façon dont Marvel déploie ses films (avec beaucoup de succès).

Ce qui cependant lui semble clair, c'est qu'aucune méthode ne fonctionnera pour tout ce qui se passe avec les films d'« il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine....». On ne peut simplement pas produire des Star Wars à la chaîne, car leur forme de narration est fragile. Alors que le MCU peut prendre différents personnages et créer des films avec des approches parfois très différentes (Par exemple Captain America: The Winter Soldier et Thor: Ragnarok n'ont rien en commun).

D'ailleurs cela n'a pas fonctionné dans le passé. Kathleen Kennedy ne le mentionne pas, mais centrer un film en standalone sur un personnage est précisément ce qui a été fait l'année dernière avec Solo: A Star Wars Story, et le film n'a pas eu le succès financier espéré. Sa tâche est maintenant difficile : sortir suffisamment de films pour satisfaire les grosses demandes de Disney (le président de Disney, Bob Iger, avait poussé à réaliser Solo), tout en veillant à ne pas saturer le désir du public.

Au cinéma, Star Wars fera une pause de 3 ans après L'Ascension de Skywalker en décembre (le film suivant sortira en décembre 2022, avec David Benioff et DB Weiss, les créateurs de la série Game of Thrones, à la barre). Le monde de Star Wars est maintenant beaucoup plus varié que simplement les films en salles. Avec un canon bien défini et une mythologie parfaitement inter-connectée, Star Wars touche son public par la télévision (The Mandalorian en live action, Star Wars: The Clone Wars et Star Wars Resistance en animation, etc.), par des livres, des comics, des jeux-vidéo... Sans oublier le petit business de Star Wars: Galaxy's Edge, les parcs à thème, qui ouvriront bientôt.

L'article de Vanity Fair raconte aussi que si les fans étaient toujours un peu « en manque » pendant les années George Lucas, plus personne ne l'est de nos jours (et certainement pas les futurs abonnés Disney+). Au cinéma, Kathleen Kennedy a l'impression que elle et son équipe vont devoir faire très attention au moment précis où il s'agira de distribuer les films.

Star Wars épisode IX : L'Ascension de Skywalker de J.J Abrams, sortie en salles le  décembre 2019. 

 

Source : Brian Silliman pour SYFY. Traduit et adapté de l'Américain.
Image : Kathy Hutchins / Shutterstock.com / 142103659 / Usage éditorial 


Tags: Star Wars   Kathleen Kennedy  


Commentaires