News /

La femme hérite de la Terre : le girl power dans Jurassic Park

« Jamais vous n'avez eu le contrôle ! C'est ça l'illusion ! » - Ellie Sattler

Laura Dern

Auteur: Stephanie Williams


Un quart de siècle plus tard, la vérité sur Jurassic Park est que c'est un film à propos d'hommes qui prennent des décisions mal avisées, ce qui oblige les dinosaures femelles et leurs homologues humaines à faire équipe pour réparer ces torts. 

« Les dinosaures mangent l'homme, et la femme hérite de la terre. » Ellie Sattler, jouée par Laura Dern, a non seulement remis à sa place le personnage de Jeff Goldblum, Ian Malcolm, mais elle a aussi donné au public de sérieux présages. Le réalisateur Steven Spielberg a pris certains des moments les plus héroïques du roman de Michael Crichton qui étaient attribués à des hommes et les a donnés à des femmes. En conséquence, Jurassic Park est un film où les personnages féminins règnent en maître.

John Hammond savait pertinemment qu'il n'aurait jamais dû ramener à la vie des animaux dont il ne savait rien, mais le capitalisme est un puissant répulsif contre le bon sens. Le capitalisme alimente également les plans de Dennis Nedry, qui accélèrent au bout du compte le désastre qu'était déjà Jurassic Park. Il provoque des problèmes catastrophiques en raison de sa mission d'espionnage qui tourne terriblement mal, préparant le terrain pour que les femmes du film puissent sauver la situation. 

En admettant maintenant que tous les dinosaures dans le parc sont des femelles comme Henry Wu (joué par B.D. Wong) l'affirme, Dennis Nedry, ainsi que quelques autres hommes dans Jurassic Park, sont punis comme il se doit par toujours plus de personnages féminins. Dennis est tué par le projectile empoisonné d'un dilophosaurus femelle, empêchant efficacement les embryons de dinos volés qu'il avait en sa possession de quitter l'île et de se retrouver entre les mains d'un autre groupe d'hommes à Biosyn. Quelques instants plus tard, l'avocat Gennaro fait l'erreur tès lâche de laisser les petits-enfants de John Hammond dans la Jeep lorsque la maman Tyrannosaurus Rex se fraye un chemin à travers les barrières impuissantes. Il est récompensé pour sa lâcheté en devenant un compagnon digestif de la chèvre que le T-Rex a mangé avant de s'échapper, quelque chose que j'aime appeler le karma jurassique.

Dennis Nedry a vraiment causé beaucoup de problèmes en coupant l'électricité de l'île. Il est la seule et unique raison pour laquelle un T-Rex errant et une meute de vélociraptors vicieux ont fait des ravages sur l'île. Cependant, grâce à Ellie Sattler et sa course d'un niveau presque olympique de la jungle jusqu'au hangar, le courant est remis en route. C'est une scène qui démontre la détermination pure d'une femme qui puise dans un tout autre niveau de bravoure. Ellie qui remet le courant en route est essentiel pour permettre à Lex (Ariana Richards) de briller à son tour un peu plus tard dans le film. Le Jurassic Park de Steven Spielberg fait vraiment un super boulot en donnant à Ellie l'opportunité de se mettre en danger et de faire ce que Ray Arnold (Samuel L. Jackson) a été incapable de faire dans la salle de contrôle.

Et c'est là qu'intervient Lex. Après avoir sauvé sa propre personne et son petit frère en enfermant rapidement un vélociraptor dans le congélateur, elle remet le système de sécurité en marche. Son frère la taquine plus tôt dans le film d'être une nerd parce qu'elle aime passer du temps sur l'ordinateur, mais ces compétences « ringardes » sont ce qui le sauvent lui et tous les autres encore vivants dans Jurassic Park. Lex réussit également à verrouiller de nouveau la porte, empêchant l'autre vélociraptor en liberté de pénétrer dans le salle de contrôle, et rétablit les lignes téléphoniques afin de pouvoir appeler à l'aide. Sans ses prouesses en informatique, tout le monde aurait été là pour un weekend encore plus long et avec toujours plus de radotages de Ian Malcolm sur la théorie du chaos.

Le film Jurassic Park fait ce que le roman de Michael Crichton ne fait pas : donner de la liberté et des compétences à ses personnages féminins, comme Ellie et Lex. Les enjeux sont extrêmement élevés et toutes les deux se mobilisent pour sauver, non seulement leur propre personne, mais également tous les autres. 25 ans plus tard, c'est toujours un triomphe de braquer les projecteurs sur les personnages féminins forts, même ceux qui ont des écailles. Bien que les femmes n'aient pas hérité de la Terre après que les dinosaures aient mangé certains des hommes, elles ont tout de même sauvé les hommes non-mangés d'eux-mêmes, ce qui explique probablement pourquoi il y a eu autant de suites. 

Source : Stephanie Williams pour SYFY.

 

 

Image : Krista Kennell / Shutterstock.com / 447969499 / Usage éditorial


Tags: Jurassic Park   Steven Spielberg   Laura Dern   Ellie Sattler  


Commentaires