News /

Lev Grossman parle de The Magicians et du roi Arthur

Lev Grossman, le papa de The Magicians, s'est exprimé un peu au sujet de la saison 2,  et aussi sur la Légende du Roi Arthur, son sujet actuel. Garanti sans spoilers.

Lev Grossman est l'auteur, donc le papa, de la série The Magicians, diffusée en exclusivité sur Syfy. Si la série est forte de 2 saisons, l'oeuvre sur papier comprend déjà trois tomes : Les Magiciens (2009), Le Roi magicien (2011) et La Terre du magicien (2014)

Il a répondu à une interview où il parle un peu de la saison 2 (sans spoilers !) qui s'approche doucement, et aussi de son prochain roman, The Bright Sword, qui est une suite possible à la légende du Roi Arthur ! Une interview passionnante où on apprend plein de choses sur la question.

* * *

 

La saison 1 de The Magicains condense beaucoup du premier tome et quelques éléments du second. Où se situent les événements de la saison 2 ?

Lev Grossman — Ce n'est pas une science exacte, et comme vous le soulignez, les éléments d'intrigue du premier et du deuxième roman se mélangent. D'une certaine façon nous regardons au début du livre 2 : les personnages principaux sont sur le point de s'arranger avec les réalités de ce monde, et de comment faire tourner leur propre narniaesque royaume magique. Une chose que CS Lewis* n'avait pas détaillé, et qui va s'avérer beaucoup plus complexe que cela en a l'air. Et d'une autre façon nous sommes toujours à la fin du livre 1 — toujours à combattre la Bête dans toute son atrocité.

* Clive Staples Lewis (1898-1963) est l'auteur des Chroniques de Narnia, parues entre 1950 et 1957 NDT.

Évidemment, l'adapatation TV requiert des changements, mais se revendique aussi du créateur et de son travail. Qu'est ce que cela fait de voir ses propres personnages sous un angle différent ? Génial ou irréel ? 

C'est d'abord un défi — les romanciers tendent à être tyraniques, car ils travaillent seuls. La collaboration créative est quelque  chose que je ne pratiquait pas beaucoup, il s'agissait plus d'un ajustement. Mais ils [Sera Gamble et John McNamara, les producteurs exécutifs NDT] et le cast se sont efforcés de transposer les personnages à l'écran avec une incroyable fidélité, dans des positions que j'aurais pu avoir moi-même. J'aime les regarder.

Pouvez-vous citer des éléments tirés du livre que vous hâte de voir à l'écran cette saison 2 ?

Je ne veux pas entrer trop dans les détails, mais il a quelques séquences de magie étonnantes, que j'avais dans ma tête depuis longtemps, et qui vont être montrées à l'écran. Cela réclamera des FX [Effets spéciaux NDT] stupéfiants. Il y aura aussi l'arrivée de la Bête glatissante*, une de mes créations favorites dans le livre, sous l'apparence d'une Dame blanche.

* Nous ne savons encore comment sera traduit dans la série ce que Lev Grossman appelle "the Questing Beast", qui évoque un monstre des légendes arthuriennes, qui présente une tête de serpent, un corps de léopard, un bassin de lion et les sabots d'un cerf. Questing en anglais signifie curieux, fouineur. Son nom français vient des aboiements fait par son ventre, glatir signifiant aboyer en ancien français NDT

Comment regardez-vous la série : en fan ou en créateur ?

Oh, en fan, semaine après semaine ! Ils m'envoient les épisodes en avance et je les regarde dès que je peux. Je leur envoie mon avis, mais c'est l'avis d'un fan.

Apprendre la magie à des adultes est déjà très risqué. Alors à des enfants...

De qui des adultes ou des enfants —Narnia, Harry Potter— font les meilleurs magiciens ?

C.S. Lewis et J.K. Rowling sont pressés de confier les pouvoirs magiques aux mains des enfants, et j'ai toujours pensé que cela ne pouvait finir que mal. C'est un peu comme donner des flingues à des bambins ! Lewis semble penser que leur innocence les protégera ; Mais depuis quand les enfant sont à ce point innocents !? Je n'imagine la magie que dans les mains d'adultes, même si Dieu sait tous les problèmes que cela peut déjà occasionner.

Pensez-vous que vous seriez digne de confiance si vous-même vous maitrisiez la magie ? A qui pensez-vous que nous pourrions accorder cette capacité ?

Je serais un magicien effrayant . Faible contrôle de mes pulsions, trop porté à boire un bon coup...! Les personnes saines et responsables n'ont pas pour première intention l'obséssion de devenir magicien.

Où en êtes-vous avec votre roman post-arthurien The Bright Sword ? L'avez vous terminé et pouvez-vous nous indiquer une date de sortie ?

Pas de date de sortie encore, mais j'espère pour 2018. J'en suis au beau milieu en ce moment —À fond dans l'écriture, mais pas assez loin pour voir comment tout cela finira.

Quel est l'aspect le plus difficile quand on rentre dans une telle légende [la légende du Roi Arthur NDT] et qu'on doit aussi se distinguer de l'histoire originale ? 

Se perdre dans le défrichage de la légende est, pour moi, malheureusement, une grande part de mon travail créatif. La difficulté avec Arthur, ou un des siens, est d'ancrer en un sens l'histoire dans une réalité historique, même si cette base historique est plus ou moins réelle. En fin de compte le monde Arthurien est un monde fantasmé —ce sont les écrivains médiévaux qui ont imaginé ce que la toute fin de la période classique aurait été, ce dont ils savaient peu de choses, et qu'ils ont inventé pour le plus gros. Il n'y a rien d'authentique ici, mais on doit quand même le ressentir comme vraiment réel.

Est-ce que le monde post-Arthurien est magique ? Quel rôle la magie y joue ? La poussez-vous plus à l'écart ?

La magie est plus rare dans le monde arthurien qu'elle ne l'est dans The Magicians.  Il n'y a qu'un petit groupe qui la pratique. Curieusement, dans la plupart des versions de la légende, Merlin se fait éjecter par sa belle apprentie Nimue [l'autre nom de la fée Viviane NDT] très tôt, avant la quête du Graal, et longtemps avant la mort d'Arthur. Il est toujours vivant, mais emprisonné dans la matière. The Bright Sword commence presque après la mort d'Arthur. Merlin est vivant mais hors du coup, et la scène magique est dominée par deux fortes femmes : Nimue and Morgan le Fay [Les fées Viviane et Morgane NDT].

Mais Dieu, le Dieu chrétien, est également une présence surnaturelle forte, et coexiste avec les fées... C'est compliqué. 

Je suis fasciné par cette idée de personnages qui ont à grandir après la mort de leur sauveur. Cela me semble très semblable aux disciples après la mort de Jésus. Le sauveur a tout changé, mais il est parti. Est-ce une bonne comparaison ?

C'est une excellente question. Par certains aspects, Arthur est une sorte de Jésus, mais avec d'importantes inflexions. Arthur c'est une grande histoire oedipienne : il a été abandonné par son père, et est tué par son propre fils bâtard. C'est plus une tragédie —la mort d'Arthur est selon la phrase de Malory* « sans guerdon »**, sans récompense, c'est à dire sans rédemption.

* Thomas Malory (1405-1471) est considéré comme le premier auteur arthurien moderne.
** En français dans le texte. De l'ancien français guerredon, récompense NDT.

Pouvez vous nous mettre l'eau à la bouche avec un personnage de The Bright Sword que vous être pressé de présenter aux lecteurs, et pourquoi lui ?

Je n'aime pas chosir des favoris, mais je dirais Sir Palomides, le chevalier musulman. Il a toujours été un outsider de la mythologie arthurienne. Comment est-il parvenu en Grande-Bretagne ? Quelle est son histoire personnelle ? Pourquoi chasse t-il la Bête glatissante [Questing Beast NDT] alors qu'il est prédit que quelqu'un d'autre la capturera ? Il est un réfugié. Il a une histoire riche, et comme souvent avec les mythes arthuriens, il a beaucoup de résonnances actuelles.

Si votre Narnia ou Fillory personnel existait, comment y accédriez vous ? Si vous étiez gamin, vérifierez vous les fonds des placards ou ouvrierez-vous les horloges ?

Je suis plutôt classique : je vérifierais les penderies d'abord.

Enfin, avez vous un conseil pour un magicien qui développerait un tunnel carpien* pour avoir jeté trop de sorts de manière répétitive ?

* Souffrance liée au nerf médian au niveau du poignet NDT.

La magie est une discipline qui ne pardonne pas. Cela dit, Penny (Arjun Gupta) avait trouvé des solutions alternatives, et ses problèmes sont allés bien au-delà du tunnel carpien !

 

The Magicians sur syfy.fr
Source  : SyfyWire. Image : The Magicians Panel / Evans Vestal Ward / Syfy