News /

Retromania, pour la première fois au Festival de Gérardmer

Ressusciter en excellente qualité des perles du cinéma de genre qui tombent dans l'oubli. 

Festival de Gérardmer 2019

Cette année à la 26ème édition du Festival International du Film Fantastique de Gérardmer, une nouvelle activité : Retromania a pour but de restaurer en version 4K des œuvres légendaires — ou qui pourraient l'être — du cinéma de genre. Les films sont projetés au cours du Festival qui aura lieu du 30 janvier au 3 février 2019. En association avec Le Chat qui fume.

Maniac de William Lustig (1980)

Film « de guérilla » (filmé sans autorisation avec les moyens du bord). Maniac suit Frank Zito, un enfant de la misère, abusé et fils d'une prostituée, devenu un serial killer.  Il s'attaque a des jeunes femmes dont il scalpe la chevelure pour en affubler des mannequins.  La mise en scène et le point de vue tendent à rendre  les spectateurs complices des meurtres.

William Lustig (né en 1955à) est un réalisateur américain de films d'Horreur, dont la carrière débuta dans le porno. Il est connu pour sa trilogie Maniac Cop avec Bruce Campbell (Evil Dead). Il est le neveu du boxeur Jake La Motta.

Maniac  fait parti de la liste des 72 films saisis lors de la période Vidéo Nasties, une vague de censure contre les videos « obscènes », généralement des films d'horreur à petits budgets, qui sévit en Grande Bretagne au début des années 80. Le film a son remake du même nom, un film français réalisé en 2012 par Franck Khalfoun, avec Elijah Wood.

Avec Joe Spinell, Caroline Munro, Gail Lawrence, Kelly Piper et Rita Montone.

La Rose écorchée de Claude Mulot (1969)

Une rareté : film fantastique français, sur les pas des Yeux sans visages  de Franju. Anne (Anny Duperey, 22 ans) est poussée dans un incendie par Moira (Elizabeth Teissier), la maîtresse de son mari. Celui-ci (Philippe Lemaire) cherche alors le chirurgien esthétique capable de lui refaire le visage.

Claude Mulot (1942-1986) commence comme scénariste de films érotiques sous le nom de Frédéric Lansac, et d'un bon paquet de Max Pécas. Son dernier travail sera d'ailleurs pour le scénario du fameux On se calme et on boit frais à Saint-Tropez  de Max Pécas, en 1987. Il passe à la réalisation dès ses débuts, en 1968. Plus d'une vingtaine de films à son actif, dont trois pour les années 1976 et 1980 et quatre pour 1977. Ses deux succès notables sont Le Sexe qui parle (1975) et La Femme objet (1980).

La Rose écorchée, son deuxième film, est a redécouvrir.

Avec Anny Duperey, Philippe Lemaire, Michèle Perello et Élizabeth Teissier.

 

Image © Festival de Géradmer 2019


Tags: Gérardmer 2019   Maniac   La Rose écorchée   Claude Mulot   William Lustig  


Commentaires