News /

Séries US : For All Mankind, uchronie spatiale

Et si les Soviétiques étaient allés les premiers sur la Lune ?

fusée américaine Saturn V et lanceur soviétique N1, 1969

Une bande-annonce très intéressante, celle de la nouvelle série For All Mankind (« Pour toute l'humanité »), série destinée à la plateforme américaine de streaming AppleTV+. Avec près de 12 millions de vues en une journée, il se passe quelque chose :

Le 20 juillet prochain nous fêterons le cinquantenaire de l'arrivée sur la Lune (à 22h17, heure de Paris). Apollo 11, Armstrong, Collins, Aldrin et la NASA : autant de noms entrés dans la légende.

Mais dans For All Mankind, les choses ne se passent pas tout à fait comme cela : les Soviétiques mettent les premiers le pied sur la Lune. Catastrophe ! 
Terrassés, les États-Unis ont soif de revanche. La conquête spatiale démarre alors pour eux sans aucune limite : « Nous irons vers Mars, Saturne, les étoiles et la galaxie ».  

Pour la production, il s'agit de montrer « un monde fait d'aspirations où la NASA et le programme spatial sont restés une priorité et le foyer de nos espoirs et de nos rêves ». Pour la bonne cause donc. Avec un petit de sourire en coin. 

Ronald D. Moore

For All Mankind est la nouvelle série de Ronald D. Moore, connu pour ses versions rebootées des séries Star Trek (Nouvelle Génération, Deep Space Nine, Voyager) et Battlestar Galactica, ainsi que quelques expériences intéressantes comme Helix, diffusée sur SYFY.

Pas de Stars brillantes au firmament du cast, mais des bons soldats qui font le job : Joel Kinnaman (Altered Carbon) et Michael Dorman (American Patriot) sont dans le cast masculin principal, accompagné d'un cast féminin renforcé, avec Wrenn Schmidt (Outcast), Shantel VanSanten (Shooter), Sarah Jones (The Path, Damnation) et Jodi Balfour (Bomb Girls).

Pas de date de sortie déjà prévue.

 

Image : fusée américaine Saturn V et lanceur soviétique N1, 1969 / Public Domain / NASA via Wikimedia Commons


Tags: For All Mankind   Ronald D. Moore  


Commentaires