News /

Ad Astra : quand Brad Pitt cherche son père dans l'espace

Deuxième bande-annonce du film spatial de James Gary.

Ad Astra avec Brad Pitt

James Gray le réalisateur américain de The Lost City of Z, film inspiré par la véritable histoire d'un aventurier en 1906, nous propulse cette fois dans le futur et dans l'espace pour son premier film de science-fiction, Ad Astra. Nous suivons un astronaute, interprété par Brad Pitt, parti à la recherche de son père.

Une nouvelle bande-annonce est sortie :

En VOST

En VF

Le synopsis officiel

« L’astronaute Roy McBride (Brad Pitt) s’aventure jusqu’aux confins du système solaire à la recherche de son père disparu et pour résoudre un mystère qui menace la survie de notre planète. Lors de son voyage, il sera confronté à des révélations mettant en cause la nature même de l’existence humaine, et notre place dans l’univers ».

Science-fiction

La phrase essentielle de cette nouvelle bande-annonce est prononcée par Donald Sutherland : « Nous devons envisager l'hypothèse que ton père ne veut pas que nous le retrouvions ». Pourquoi ? L'impression d'un mystère qui en cache d'autres dans un film non dépourvu d'action, en mode thriller. Des images avec une esthétique de science-fiction classique, qui évoquent un Gravity, un Solaris voire un 2001.

À 55 ans, les dernières collaborations de Brad Pitt concernent des auteurs prestigieux : Robert Zemeckis (Allied), Terence Mallick (Voyage of Time), David Michôd (War Machine), Quentin Tarantino (Once Upon a Time in Hollywood), et maintenant James Gray.

Ajoutons qu'un cast impeccable l'accompagne : Tommy Lee Jones (No Country for Old Men, Men in Black), Ruth Negga (Preacher, World War Z), Liv Tyler (Beauté volée, Le Seigneur des anneaux ), et Donald Sutherland (Les Douze Salopards, M.A.S.H, Hunger Games).

Ad Astra de James Gray avec Brad Pitt, Tommy Lee Jones, Ruth Negga, Liv Tyler, Donald Sutherland. Sortie en salle le 2 octobre 2019.

 

Image : Press Kit © 20th Century Fox France


Tags: Ad Astra   James Gray   Brad Pitt   Jeux concours   Donald Sutherland  


Commentaires