News /

Birds of Prey classé – 17 ans : bonne ou mauvaise nouvelle ?

Le mois prochain, Harley Quinn revient au cinéma sous les traits de Margot Robbie. Classé R-Rated aux USA (soit interdit aux moins de 17 ans non accompagnés) pour sa vulgarité, sa violence et ses connotations sexuelles, le film se prive d’une partie du public tout en promettant un positionnement artistique assumé. Malin ou risqué ?

Auteur: Piero


BALANCE TON JOKER

Le succès critique et public du Joker de Todd Phillips a fait réfléchir les producteurs de la Warner. Le film, classé R-Rated à cause de la violence qu’il véhicule, ne fait pas partie du même univers que les récents Justice League, Shazam, Aquaman ou encore Suicide Squad. Birds of Prey est une sorte de spin-off de ce dernier puisqu’il met en scène la déjantée Harley Quinn, la fiancée du Joker. Sous-titré « L’émancipation de la fabuleuse Harley Quinn », le long-métrage racontera comment la jeune femme vit une nouvelle vie, affranchie du Prince du crime. Avec Huntress (Mary Elizabeth Winstead) et Black Canary (Jurnee Smollett-Bell), elle va affronter le gangster Black Mask (Ewan McGregor). Pour surfer sur la tendance « adulte » du Joker, le film, réalisé par Cathy Yan sera donc également interdit aux plus jeunes. Mais est-ce pour autant un gage de succès au box-office ?

POUR TOUS LES GOÛTS

En France, le label R-Rated donne souvent lieu à une interdiction aux moins de 12 ans. Les films de super-héros récents sont plutôt classés PG-13 aux USA, mais en France ils sont souvent « tous public », voire « déconseillés aux plus jeunes ». C’est le cas pour les films Marvel Studios, comme Iron Man, Avengers : Endgame ou encore Captain Marvel. En marge de ce format, la 20th Century Fox avait choisi de faire de Deadpool (avec Ryan Reynolds) un film violent et vulgaire, donc classé R-Rated. Et les chiffres au box-office ont crevé le plafond ! Depuis, plusieurs studios se sont engouffrés dans la brèche, avec plus ou moins de succès. Prenons l’exemple du reboot de Hellboy par Neil Marshall (avec David Harbour de Stranger Things). Voulant se démarquer des précédents opus de Guillermo del Toro (qui étaient quand même assez sombres), Millenium Films a choisi de jouer avec le gore à outrance, avec des combats violents et sanglants. Ce qui n’a pas empêché le film d’être un énorme flop.

On sait encore peu de choses sur Birds of Prey. Les premières images laissent présager un spectacle visuel, bourré de combats et d’explosions.

https://www.youtube.com/watch?v=zoE649Y_ImQ

Même si Margot Robbie a déclaré que le personnage ne serait pas hypersexualisé (comme elle pouvait l’être dans Suicide Squad), on se doute que le côté sexy du personnage et de ses coéquipières joue un rôle dans la classification du film et représente un appât pour le public masculin. Malgré tout, on ne peut s’empêcher de penser que cette pirouette marketing n’est là que pour attirer les foules. Warner espère faire aussi bien que Joker avec cet argument. Mais Birds of Prey ne semble pas s’inscrire dans la même veine « auteurisante » que ce dernier. Et ça risque bien de se retourner contre le studio…Réponse le 4 février prochain.

Photos : © Warner Bros


Tags: Birds of Prey   Harley Quinn   Margot Robbie   Ewan McGregor   Huntress   Mary Elizabeth Winstead   Jurnee Smollett-Bell   Cathy Yan   Warner Bros   DC Comics   Joker  


Commentaires