News /

Bloodshot réussira-t-il son passage au grand écran ?

Bloodshot arrive à l'écran d'ici quelques semaines, incarné à l'écran par Vin Diesel. Cela fait 28 ans que ce personnage de comics existe. Oui mais voilà : il n'est pas aussi connu qu'un Captain America ou qu'un Batman. Petite session de rattrapage...

Bloodshot

Auteur: Xavier Fournier


1992. Au cinéma Terminator 2 est sorti l'année précédente, Jean-Claude Van Damme est un Universal Soldier et dans les comics le mutant griffu Wolverine est ultrapopulaire. Chez Valiant, petit éditeur concurrent de Marvel et de DC Comics, on constate que la mode est aux cyborgs indestructibles. Kevin VanHook, Don Perlin et Bob Layton inventent alors le personnage de Bloodshot, alias Raymond Garrison, un mercenaire assez porté sur la gâchette. Mais surtout, le personnage a le corps bourré de nanites, des robots microscopiques qui le reconstruisent à mesure qu'on tente de le blesser ou de le détruire.

Construit pour durer

Ce pouvoir est d'ailleurs assez apparent dans la bande-annonce du film à venir. Bloodshot est comparable au T-1000 de Terminator si ce n'est qu'il est bien humain, à la base. Et que ses souvenirs ont été trafiqués. Un jour, Bloodshot échappe à sa programmation, bien décidé à retrouver sa famille. Lancée à ses basques, la corporation qui en a fait un surhumain est bien décidée à récupérer sa machine à tuer et à la reprogrammer ou à l'éliminer. On l'aura compris, Bloodshot ne fait pas spécialement dans la poésie et la sensiblerie. Mais pour autant il est moins burin qu'on pourrait le croire, en particulier depuis que la bande-dessinée a été relancée en 2012. Victime de troubles de la personnalité, Ray Garrison a parfois des hallucinations qui représentent sa conscience, en particulier un double animé de lui-même. Et du coup Bloodshot, qui a tendance à confondre réalité et fiction, a sans doute plus à voir avec le héros de la série TV Legion.

Bloodshot

Plus fin qu'on pourrait le croire

Difficile de savoir si l'adaptation cinématographique ira jusqu'à utiliser ces subtilités. S’il s’agit de fournir une alternative à Marvel, les choix de Sony semblent plutôt curieux. En effet dans le film Bloodshot, on note la présence de l’acteur Guy Pearce… qui apparaissait déjà dans Iron Man 3, à la tête… d’une organisation de mercenaires bourrés de nanites qui eux aussi étaient indestructibles ! Le casting a connu quelques modifications en cours de production puisqu’à l’origine c’est Jared Leto qui était pressenti pour le rôle principal, avant que Vin Diesel l’emporte. C’est aussi le premier film du réalisateur David Wilson, surtout habitué aux effets visuels de jeux vidéos, en particulier sur la licence Star Wars.

Servi par les fans

Quoi que donnera le Blooshot du cinéma, vous pouvez déjà retrouvez les BD de Bloodshot traduites en France chez Bliss Comics. L'éditeur est d'autant plus à encourager qu'il s’agît à la base de fans de Bloodshot (et des autres héros Valiant). Se désespérant de voir qu'ils restaient méconnus en France, ces fans ont monté expressément cette maison d'édition pour combler ce vide. Vous êtes lassés des héros Marvel ou DC ? Essayez Bloodshot. On vous conseille en particulier les épisodes écrits par Jeff Lemire, qui sont tout simplement fous et pleins de rebondissements !

Photos © Valiant


Tags: bloodshot   Vin Diesel  


Commentaires