News /

Borderlands : pourquoi Eli Roth est le meilleur choix pour l’adaptation

Cramponnez-vous ! L’adaptation de la licence vidéoludique Borderlands a enfin trouvé son réalisateur : Eli Roth va avoir la lourde tâche de porter à l’écran les aventures des chasseurs de l’Arche. Mais pour ce qui est du gore et de l’humour noir, le bonhomme a déjà fait ses preuves…

Borderlands

Auteur: Wilhelm Bertieux


Hostel, The Green Inferno, Death Wish, Cabin Fever… pour ce qui est de l’irrévérence, Eli Roth est loin d’être un junior ! Généreuse en explosions écarlates, en violence crue et en répliques bien senties, la filmographie du réalisateur pourrait faire figure de spin-off de Borderlands à elle seule. Et ça tombe bien, c’est sous son oeil avisé que va se tourner l’adaptation de la pépite de Gearbox. Pandora au ciné, ça arrive !

Borderlands 3

Ça va canarder

Après un premier projet mené par Chris McKay finalement avorté, la licence Borderlands fait un bond en avant avec l’annonce du partenariat entre les studios Lionsgate, Arad Production et Picturestart. Le but ? Profiter de la vague de films Rated R à succès : si Joker de Todd Phillips a prouvé qu'il n'était pas nécessaire d'être tout public pour en trouver un, il faut évidemment lorgner du côté de Deadpool pour prouver que les héros antipathiques, vulgaires et obsédés peuvent rapporter gros.

Autre bonne nouvelle, on retrouve Craig Mazin au scénario (Very Bad Trip, Scary Movie et l'excellente série Chernobyl). Humour, tension et action garantie. 

Toute cette fine équipe semble motivée au possible pour mener à bien ce projet : Eli Roth a "hâte d'amener son énergie, ses idées et sa vision du monde de Borderlands", tandis que Lionsgate ne tarit pas d'éloges sur le réalisateur. 

Live, loot, repeat

En 2010, Gearbox lâche une petite bombe avec son shooter-looter au gameplay révolutionnaire et à l’univers délicieusement barré. Pour les dormeurs du fond de la salle, un shooter-looter est un jeu vidéo généralement à la première personne, où le but est de tuer des vagues d’ennemis qui laissent derrière eux des armes, des équipements ou encore des munitions. Plus on dézingue les méchants, plus on a de flingues. Et Borderlands tient ce rôle à la perfection.

Au-delà du gameplay franchement fun et nerveux, l’univers proposé dans cette licence aujourd’hui riche de 3 jeux principaux et plusieurs spin-offs, a également marqué les esprits : science-fiction, Far West et post-apo se marient à merveille pour nous proposer un monde anarchique, absurde et spectaculaire. La recette d’un blockbuster rafraîchissant ? On ne peut qu’espérer...

Crédits © Gearbox


Tags: Borderlands   Eli Roth   Craig Mazin  


Commentaires