News /

Ça cartonne

Pourquoi Ça le film d'Andrés Muschietti inspiré de Stephen King se taille une part de lion au box office US ?

Ça

Ça d'Andrés Muschietti sort aujourd'hui en France, et devant les records d'entrées aux Etats-Unis et les éloges venant de Stephen King lui même ou d'un cinéaste inattendu sur ce registre comme Xavier Dolan, on avait hâte de savoir de quoi Ça est fait. Maintenant nous savons. Garanti sans spoilers.

Le gros carton

En 5 petits jours le film a déjà engrangé 120 mns$ pour un budget de 35, et été couronné au passage plus gros week-end de tous les temps pour un film classé R (17ans). Derrière, c'est la misère : Home Again, sorti la même semaine dans le registre comédie romantique avec Reese Witherspoon et Michael Sheen peine à 8 mns$. La presse parle de succès inattendu... pas tant que cela, finalement. Ce qu'on appelle le cinéma d'horreur rafle maintenant régulièrement d'excellentes places et surtout très rentables au box office (Get Out, Split, Conjuring etc), une véritable école de vertu face à la puissance parfois stérile des blockbusters. Une branche arty/intello se développe (A24), les Stars d'Hollywwod ne rechignent plus à y figurer, et puis le genre peut toujours compter sur quelques bonnes vieilles recettes qui fonctionnent toujours. Alors, Ça ?

Jamais cheap

Ça est admirablement rythmé, il donne de bonnes chocottes, rien n'est cheap, les images sont léchées, l'adaptation du texte de King est pro. Son plus gros atout : le cast, ou quand Ça rencontre Stand by me. Des personnages bien construits, des enfants en apprentissage de la vie, avec leurs propres peurs, leurs histoires personnelles, leur rapport au monde et avec beaucoup d'humour, tout ceci admirablement intégré et servi par un casting impeccable. Ne nous y trompons pas. Agés d'environ 14 ans, tous ont déjà une carrière d'acteur bien entamée.

Andrés Muschietti : «  Je ne pouvait être plus fier de ces créatures. Jeremy où es-tu ? Le première de Ça approche ! »

Devant Andrés Muschietti, de gauche à droite : Sophia Lillis qui crève littéralement l'écran. Finn Wolfhard, sûrement le plus célèbre de la bande puisqu'il est par ailleurs Mike Wheeler dans la série Stranger Things. Wyatt Oleff, qui est aussi Peter Quill jeune dans Les Gardiens de la Galaxie 2. Chosen Jacobs, déjà vu dans Hawaii 5-0. Jaeden Lieberher, le jeune héros qui begaye, et Jack Dylan Grazer qui incarne le petit gringalet asmatique. Il manque Jeremy Ray Taylor, qui joue l'intello un peu boulotte.

Ajoutons Nicholas Hamilton, l'ado bourreau de la bande qui cache lui aussi sa misère, et Bill Skarsgård (Atomic Blonde, Hemlock Grove), 27 ans, issue d'une grande famille de comédien suédois, qui est « Ça », le clown Pennywise.

Stephen King

« Le remake de Ça d'Andy Muschietti (en fait c'est la partie 1 -- Le Club de Ratés) réussit au delà de mes espérances. Relax. Patientez. Et profitez ».

Le King informe que le film est en deux parties, mais pas d'inquiétude : l'histoire de la partie 1 forme déjà un tout.

Xavier Dolan

Xavier Dolan : « Allez voir ÇA, pour l'amour de votre enfance, pour fuir les peurs que vous y avez laissé, sans jamais avoir osé les avouer. Pour la beauté absolue, morose, maîtrisée des images et des plateaux, pour rigoler, pour ce sens du plaisir non-coupable et sans honte, pour l'esprit, pour Finn Wolfhard, pour Jaeden Lieberher et tous les autres, allez le voir ... pour TOUT ce qu'il est, ce qu'il signifie. C'est ce que à quoi le spectacle devrait toujours ressembler, et ce qu'il est si rarement. Il devrait toujours avoir des exigeances, et vous traiter avec respect, pour votre goût et pour votre intelligence. ».

Ça d'Andrès Muschietti sort en France le 20 septembre 2017.

 

Image : Presse ® Warner Bros France


Tags: Ça   Andrès Muschietti   Stephen King  


Commentaires