News /

Comic Con Paris 2018 : Larry Franco, grand producteur de fantastique, se paye les superhero movies !

Homme de l’ombre mais figure puissante de la production hollywoodienne de ces 40 dernières années, Larry Franco a produit de nombreuses pépites du fantastique et a notamment assisté John Carpenter sur plusieurs de ses long-métrages. Sa présence au Comic Con de Paris est donc un évènement pour les fans de genre…

Larry Franco

Auteur: Nicolas Vuillemin


Si vous ne connaissez pas forcément son visage, vous connaissez probablement son nom et en tout cas, certains des films qui existent grâce à lui. Le CV de Larry Franco ? Une galerie de films culte. Nombre d’œuvres culte de la pop-culture ont en effet été produites par ses soins : Jumanji (l’original), The Thing, Christine, Les Aventures de Jack Burton… Fidèle de John Carpenter, il a suivi ce dernier sur de nombreux projets, malgré l’échec public cuisant de The Thing lors de sa sortie en 1982. Il a ensuite enchaîné avec d’autres films de genre, moins encensés lors de leur sortie, comme Rockeeter (1991), réévalué par la suite, sans oublier le cartoonesque Mars Attacks (1996). S’ensuit, dans les années 2000, une collaboration, toujours du côté production, avec le prolifique maître du film catastrophe, Roland Emmerich (2012, White House Down, Independance Day 2). Bref, une carrière entièrement dédiée au frisson et au grand spectacle.

Un regard critique sur le Hollywood actuel

Le feu des questions n’a pas tardé dans la salle Master Class dès que Franco s’est présenté face à ses nombreux admirateurs. Comic Con oblige, l’assemblée a souhaité l’interroger sur la vague des films de super-héros qui submerge aujourd’hui Hollywood et le reste du monde. Non sans humour, Larry Franco rétorque que lui aussi en a assez des films de super-héros basés uniquement sur une surenchère d’effets spéciaux au lieu de personnages fouillés et qu’il leur avait préféré (eh oui !) la version de Hulk réalisé par Ang Lee sur laquelle il a œuvré en 2003. Pour le producteur, « Il faut pouvoir s’identifier aux personnages pour être ému ». Lorsqu’un autre spectateur lui précise, à propos d’Aquaman, que le précédent film de super-héros présentant une bande-annonce aussi longue (plus de 5 minutes !) avait été le consternant Green Lantern, Larry Franco, malicieux, esquisse un sourire et répond sobrement : « l’erreur est humaine ». Les rires fusent, Franco a le public du Comic Con dans la poche.

Les secrets d’un vieux sage

Pour Franco, le Hollywood actuel oublie trop souvent dans ses blockbusters de respecter la fanbase des œuvres de super-héros. Le résultat est sans appel : les fans se désintéressent des films à venir. Il précise à ce sujet qu’il avait trouvé déplacé que Disney rachète Fox, estimant par là-même que cela avait dénaturé les projets artistiques liés. Une déclaration surprenante, quand on sait que son dernier projet en date, dont la sortie est prévue le 28 novembre prochain, est un pur « Disney de Noël », à savoir Casse-Noisettes et les quatre royaumes. On est loin, très loin des super-héros ! 
 

Image : © Marc Wolff pour SYFY
 


Tags: CCP 2018   Comic Con Paris 2018   Larry Franco  


Commentaires