News /

Crisis on Infinite Earths est-il le crossover tant attendu ?

Chaque hiver, les héros DC Comics se réunissent pour un crossover démentiel. Ce nouvel événement est-il à la hauteur ? Cette semaine, les trois premières parties ont bouleversé les super-héros de l'univers de Arrow. Rien ne leur a été épargné : combat, sacrifice, manipulation et des guest-stars de folies. Un petit décryptage s’impose. 
Attention : de légers spoilers de la saison 1 peuvent se cacher dans cette critique.

Auteur: Piero


Les showrunners ont choisi de taper fort et de se lancer dans une adaptation d’une des sagas les plus emblématiques des comics : Crisis on Infinite Earths. Parue dans les années 80, cette mini-série de DC Comics avait pour but de mettre à plat une continuité confuse. Des héros emblématiques étaient rebootés ou tout simplement tués. C’est avec de tels enjeux que les séries Supergirl, Batwoman et The Flash ont ouvert le bal. Des montagnes russes d’émotions mais avec de légères déceptions.

LA MORT LEUR VA SI BIEN

Depuis la reprise de Arrow et de The Flash à la rentrée, les scénaristes n’arrêtent pas de rabâcher que les deux héros mourront durant la « Crise ». Les auteurs prennent le parti de jouer avec ces storylines et arrivent à créer la surprise. Malgré tout, le public s’attend-il au pire pour les héros-titres ? Pour Oliver Queen, tout est possible. Surtout qu’Arrow tirera sa révérence en janvier prochain. La vie de l’archer vert ne tient qu’à un fil dès le premier épisode et les deux autres parties jouent avec les nerfs du public. Par contre, en ce qui concerne Barry Allen, alias Flash, le doute s’installe, sachant que sa série n’a pas prévu de s’arrêter. Si dans Crisis version comics, Barry disparaissait (pendant 30 ans quand même) et Wally West, alias Kid Flash, reprenait le rôle de son mentor, on voit mal cette situation arrivée dans la série TV. Les showrunners traitent cet élément important du crossover dans le troisième épisode mais utilisent des ficelles qu’on voit venir de loin. Mais, ils mettent cela en scène d’une manière si spectaculaire et émouvante, voire nostalgique qu’on leur pardonne sur-le-champ. C'est comme si les pages de la BD défilaient sous nos yeux...

Il ne faudrait pas oublier Kevin Conroy, LE doubleur de Batman depuis des années dans les dessins animés et les jeux vidéo.

TERRE À TERRE

Le vrai « kiff » de Crisis, c’est le nombre de clins d’œil aux fans de l’univers DC qu’offrent les créateurs. Annoncé en grande pompe il y a quelques semaines, tout le monde voulait voir si Tom Welling (le Clark Kent de Smallville) allait enfiler enfin les collants bleus de Superman. Si (pour le moment), il n’a toujours pas franchi le pas, sa scène en compagnie de sa Lois Lane, Erica Durance, est un parfait épilogue à sa version du héros. Un autre Superman était attendu au tournant. Non, pas Tyler Hoechlin, le Superman de la série Supergirl, mais Brandon Routh. Une minute, ce n’est pas Ray Palmer/Atom de Legends of Tomorrow ? Et bien, oui et non. Oui, l’acteur interprète depuis six ans le mini super-héros au sein du "Arrowverse", mais il est aussi connu pour avoir interpété Superman dans le controversé Superman Returns de Bryan Singer en 2006. Il reprend le rôle qu’il l’a rendu célèbre avec un twist : son Superman est un mélange de celui de Returns et de la version du comic book Kingdom Come, un Kal-El qui a connu la mort de ses proches aux mains du Joker. C’est LE personnage qui sort du lot au milieu des autres : son look est parfait et Routh le joue à la perfection. On aurait presque envie de le voir dans sa propre série…

Si ces trois épisodes vont crescendo, Crisis sera-t-il une version télé d’Avengers : Endgame chez la concurrence ? Réponse le 15 janvier avec la diffusion des deux dernières parties du crossover.

 

Photos : © The CW/Warner Bros

Piero


Tags: Crisis   Superman   Flash   Arrow   Supergirl   Batwoman   The CW  


Commentaires