News /

Crisis on Infinite Earths : une conclusion à la hauteur des espérances ?

Cela fait près d’un mois que nous avions laissé les héros du Arrowverse perdants. Aux termes de deux derniers épisodes, ils vont devoir sauver l’univers… et même le multiverse !

Auteur: Piero


Attention ! De nombreux spoilers se trouvent dans cet article.

IL NE PEUT EN RESTER QU’UN

Les sept Paragons (les êtres capables de changer le destin) ont été transportés au Vanishing Point, une dimension hors du temps et de l’espace. Heureusement, ils peuvent compter sur l’arrivée d’Oliver Queen… Mais il n’était pas mort ? Oui mais c’est sans compter sur sa transformation en une entité cosmique : le Spectre. S’en suit une quête qui conduira nos héros à affronter l’Anti-Monitor. Suivant l’histoire du comic book éponyme, le conflit semble régler à la fin du chapitre 4… pour mieux s’envenimer par la suite.  

FIN DE PARTIE

On compare souvent les super-héros au cinéma et à la télévision. Si sur grand écran, c’est Marvel qui domine, à la télé, c’est bien DC Comics qui mène la danse depuis des années. Crisis est souvent comparé à Avengers : Endgame. Et à bien des égards, c’est logique. Mais si Captain America et ses comparses avaient réussi à tenir en haleine leurs millions de spectateurs une année avant de conclure leur combat, en un mois, Flash et ses amis ne sont plus au cœur des conversations. On avait presque oublié qu’il y avait un crossover en cours. Idem pour le combat final. Si Thanos mettait une rouste aux Avengers (avant de se prendre une déculottée), l’Anti-Monitor ne fait pas vraiment peur et fait plus penser aux monstres de Power Rangers. Si Crisis n’atteint pas l’envergure que peut avoir la saga en BD, c’est peut-être par faute de moyen. Heureusement, c’est sur la psychologie de ses héros et les conséquences sur leurs vies que les showrunners se rattrapent.

Car oui, les conséquences sont nombreuses. Tout d’abord, le sort de certains personnages sont scellés. On se demande d’ailleurs comment les producteurs de Arrow vont faire avec deux épisodes, avant d’achever la série. Les autres shows sont tout autant impactés. Et le mot de Crisis devrait être dans toutes leurs conversations dans les mois à venir. Ajoutez à ça de « super » clins d’œil du début à la fin (aaahhh ! ce rapide cameo inattendu…) et l’ensemble prend de l’envergure. Un crossover qui fait mouche plus sur le fond que sur la forme.

Photos : © The CW / Warner Bros.


Tags: Crisis   The Flash   Arrow   Supergirl   Legends of Tomorrow   CW   Warner Bros   Grant Gustin   Stephen Amell   Melissa Benoist  


Commentaires