News /

Dark Matter : une série influencée par la saga Stargate ?

Dans quelques jours, Dark Matter débarque sur Syfy ! L’occasion de nous pencher sur le développement de ce tout nouveau space opéra, revenant aux fondements du genre. 

Auteur: Florine


Space opéra assumé, l’univers de Dark Matter n’est pas sans rappeler une franchise ayant marqué les fans de science-fiction : Stargate. Et pour cause ! Ses créateurs, Joseph Mallozzi et Paul Mullie ont respectivement été producteur exécutif et scénariste de Stargate SG1, Atlantis et Universe.

Ne trouvant pas tout de suite sa place au sein du petit écran, le projet imaginé par le duo a d'abord été produit sous forme de comic books. Adaptée à partir des quatre premiers tomes sortis en 2012, la série suit ainsi l’histoire de l’équipage d’un vaisseau spatial perdu dans l’espace. Se réveillant sans aucun souvenir, ni de leur identité, ni de leur présence à bord, les six héros doivent alors s’associer et travailler ensemble pour survivre.

Peu à peu, ils décèlent leurs capacités scientifiques, technologiques et physiques, mais après la découverte d’un androïde capable de se connecter directement au vaisseau et d’en régler les paramètres, ils se rendent compte qu’ils sont en fait des criminels envoyés en mission afin de tuer les habitants d’une colonie minière…

Dans un entretien donné au site américain Geeks of Doom il y a quelques semaines, Mallozzi explique avoir commencé à développer la série alors qu’il travaillait encore sur SGA. Souhaitant reprendre certains éléments phares de la franchise afin de donner vie à Dark Matter, le producteur affirme que le show sera tout de même clairement différent.

« Je voulais créer quelque chose par moi-même, quelque chose qui serait différent et qui contiendrait en même temps de nombreux éléments que je trouvais très attrayants dans Stargate : des personnages captivants, un sens de l’aventure et une touche d’humour » confie Joseph Mallozzi. Que nous réserve donc Dark Matter ?

« Contrairement à l’univers contemporain de Stargate, Dark Matter se déroule dans un futur lointain. (…) Le ton de la série sera également bien plus sombre, même si il gardera un certain humour, ce qui, je trouve, permet de faciliter la création d'un lien entre les téléspectateurs et nos personnages fictifs ».

Enfin, alors qu’il est interrogé à propos de l’influence du final de SGU sur Dark Matter, le producteur dément : « Il est vrai que lors du final de SGU, l’équipage est plongé dans un sommeil forcé, tandis que Dark Matter débute alors que les héros se réveillent. Mais comme je l’ai dit, j’ai commencé à imaginer Dark Matter bien avant, lorsque je travaillais encore sur SGA. Donc oui, il s’agit bien d’une coïncidence. Mais une drôle de coïncidence, je l’avoue ! »

Dark Matter débute mardi 16 juin, en exclusivité sur Syfy. 


Tags: Dark Matter   Stargate   Joseph Mallozzi  


Commentaires