News /

Première vidéo de la série Watchmen : le compte à rebours de l'apocalypse est enclenché

Le créateur de The Leftovers veut actualiser le mythe Watchmen avec une toute nouvelle histoire.

Game of Thrones se termine et la chaîne américaine HBO se tourne vers son prochain poulain, Watchmen, la série inspirée de l'univers du comic mythique d'Alan Moore et Dave Gibbons. Mais seulement inspirée. Selon Damon Lindelof (The Leftovers), son créateur et showrunner, il ne s'agit pas d'en transposer le récit ni les personnages, mais de réaliser quelque chose de neuf en s'inspirant de l'univers « où les super-héros sont traités comme des hors-la-Loi » :

L'intrigue intrigue

Difficile de s'y retrouver dans cette vidéo sans les références à l'original. Rappelons que Watchmen (1986-1987) est un comic politique et pessimiste, connecté aux événements de son époque, soit l'apocalypse nucléaire de la Guerre froide. On sent ici une tension similaire. Rappelons aussi que la plupart des super-héros n'ont aucun pouvoir sur-humain (à une exception notable, non évoquée pour la série jusqu'à maintenant), et sont plus assimilés à des vigilantes.

Deux personnages ressortent dans cette vidéo : Rorschach, l'homme au masque où se dessine le dessin symétrique noir et blanc, mort à la fin du livre pour ne pas s'être soumis à la vision du monde de Ozymandias, esthète cultivé et autocrate, qui sauve l'humanité en en sacrifiant la moitié (Ah bon ça vous rappelle quelque chose ?). Dans cette bande-annonce, la contestation semble être menée par une foule d'enfants de Rorschach, dont le « We are no one. We are everyone. We are invisible » de la vidéo a des airs de « We are legion. We do not forgive. We do not forget. Expect us » des Anonymous. Adrian Veidt alias Ozymandias est bien présent sous les traits de Jeremy Irons.

L'intrigue de Watchmen est-il le combat pour s'opposer à la fin du monde programmée par un groupe de gens, sur fond d'activisme anarchiste ?

Personnages et cast

Don Johnson est le chef de la police de la ville, d'étranges cops aux masques jaunes (la couleur de Watchmen et de son emblème, un smiley). Franchement ça sent la guerre.

Damon Lindelof reprend une des actrices de The Leftovers, Regina King (Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour « Si Beale Street pouvait parler »), dans le rôle de l'héroïne Angela Abar.

Tom Mison et Sara Vickers dans les rôles respectifs de Mime et Marionette, personnages introduits dans Doomsday Clock (« l'horloge de la fin du monde ») la « suite » de Watchmen publiée en 2017-2019.

Des Watchmen tout neufs : Pirate Jenny (Adelaide Clemens), Red Scare (Andrew Howard), et Old Man (Louis Gossett Jr.).

Enfin Jean Smart est l'agent Blake. Quelque chose à voir avec Edward Blake, alias le Comédien ?

Watchmen, série de Damon Lindelof, avec Regina King, Don Johnson, Jeremy Irons, Jean Smart, Tim Blake Nelson, Yahya Abdul-Mateen II et Louis Gossett Jr.

 

Image : PH


Tags: Watchmen    Damon Lindelof   Regina King   Don Johnson   Jeremy Irons   Jean Smart   HBO  


Commentaires