News /

Quand des français se lancent dans le film de super-héros !

Parmi les super-héros qui vous attendent en 2020, il faudra compter avec un film français, Comment je suis devenu Super-héros avec Pio Marmai, Leïla Bekhti, Benoît Poelvoorde et Swann Arlaud. Faire du super-héros chez nous, ça n’a rien de facile, le réalisateur Douglas Attal nous explique pourquoi.

Comment je suis devenu Super-héros

Auteur: Xavier Fournier


SYFY.fr : Vous travaillez sur ce film depuis dix ans. Pourquoi un temps si long avant de le concrétiser ?

Douglas Attal : Il y avait une défiance naturelle. On a entendu des « Les films de super-héros français, est-ce qu’on sait faire ? ». Les gens comprenaient que je voulais faire un vrai film de super-héros. C’est peut-être aussi ça qui les rendait un peu méfiants. Les réserves portaient sur la faisabilité. Les gens pensent qu’ici on ne sait pas faire d’effets spéciaux. Alors que si l’on regarde les films américains, beaucoup font appel à des français. Par exemple, pour les designs, j’ai profité du talent d’Aleksi Briclot (qui travaille d’habitude pour Marvel).

Vous adaptez un livre de Gérald Bronner, paru en 2007

Le livre de Gérald est génial. J’y ai vu une sorte de synthèse de nombreux comics, de plein de références que nous avons en commun. Moi je n’avais pas particulièrement envie d’un film de super-héros pour mon premier long-métrage. J’adore les super-héros mais je n’imaginais pas ça. C’est le livre qui m’a donné envie. Le ton, un peu mélancolique, un peu désenchanté, un univers de super-héros banalisés, ça me rappelait plein de comics.

https://www.instagram.com/p/B4QX2DJoWuk/?utm_source=ig_web_button_share_...

Vos acteurs partagent votre amour des comics ?

Pas tellement. Ils aiment les films de super-héros — mis à part Benoit Poelvoorde qui lit un peu de BD — ils ne sont pas particulièrement branchés par les comics. Pio ou Swann sont amateurs des films. Pio a été séduit par l’idée d’un film très physique, où ça se bagarre. On ne propose pas souvent ça en France. Pareil pour Swann, qui n’a pas l’habitude de jouer un méchant si extrême.

Swann Arlaud, Douglas Attal et Pio Marmai

A priori vous ne faîtes pas partie de ceux qui disent que les films de super-héros ne sont que des parcs d’attraction…

Je pense que le super-héros (en incluant les films de super-héros en général), c’est quelque chose de totalement noble. Il y a de grands films de super-héros. Incassable, Spider-Man 2… Ils sont aussi estimables que les autres genres cinématographiques.

Comment je suis devenu super-héros, sortie le 14 octobre 2020.

Photos (c) Affiche et visuels Trésor Films/Warner/ Xavier Fournier pour la photo de l'équipe.


Tags: Comment je suis devenu super-héros   Benoit Poelvoorde   Super-héros   Douglas Attal   Pio Marmai  


Commentaires