News /

Quentin Tarantino : son Star Trek sera « un Pulp Fiction dans l'espace »

Quentin Tarantino contredit les déclarations de Simon Pegg.

Quentin Tarantino

Auteur: Christian Long


Le pari de Quentin Tarantino est d'amener la franchise Star Trek où elle n'est jamais allée, un pari audacieux pour empocher le prochain film.

Après des mois de commentaires dans la presse, sur le scénario maintenant achevé et signé Mark L. Smith (le scénariste de The Revenant), ou sur le classement « R hard », ou sur l'intérêt que tout le monde a exprimé pour le film, de William Shatner à Patrick Stewart en passant par Zachary Quinto, le réalisateur de Kill Bill avance prudemment car son désir est d'apposer son ton unique sur un des grands classiques de la science-fiction. Nous soulignons le mot « unique ».

Toujours pas assuré de réaliser ce Star Trek, Quentin Tarantino déclare sans détours dans une interview pour Deadline que s’il le faisait, il marquerait la franchise de son empreinte. Cela passe par la réfutation des déclarations de Simon Pegg. Le Trek actor avait récemment déclaré que Tarantino ne ferait pas un « Pulp Fiction dans l'espace ». Or c'est exactement l'inverse :

Si je le fais, c'est exactement ce que cela sera, explique Quentin Tarantino. Ce sera un Pulp Fiction dans l'espace, avec cet aspect de pulp-fictionnesque. J'ai lu le script et j'ai réalisé ne jamais avoir lu un tel script de science-fiction, avec ce truc ('this shit', NDT), jamais. Aucun film de science-fiction n'a ce truc. Et ils l'ont tous dit, je le sais, c'est la raison pour laquelle nous voulons tous le faire. C'est pour le moins unique, à cet égard.

Si Tarantino réalise le projet, il le fera clairement avec la confiance d'avoir toute la liberté créative pour aborder le sujet comme bon lui semble. Une grande partie de cette confiance vient du producteur J.J Abrams qui avait lui-même défié les attentes lorsqu'il a redémarré la franchise il y a 10 ans, grâce à son échappée dans la chronologie Kelvin (un réalité alternative créée exprès pour les nouveaux films et dans laquelle tout était à nouveau possible, NDT). Tarantino continue :

J.J m'a dit : « Quentin, j'aime cette idée parce que je pense qu'on peut aller où on veut avec Star Trek ».

Écoute, voyons la situation. Tant que Paramount aime l'idée et le script, ils n'auront presque rien à perdre. Deadpool a montré qu'il est possible de repenser les choses, de les faire différemment.

Donc vraiment, avant même que J.J ne connaisse l’idée, son sentiment était : s'il doit être classé R, super. Si ça doit être La Horde sauvage dans l’espace, très bien.

PS : Quentin Tarantino déclare dans une conférence donnée mardi pour Once Upon a Time que Star Trek sera « son dernier film ». Euh... 
« Nous rêvons tous de redevenir des enfants, même les pires d'entre nous. Peut-être même les pires plus que tous les autres » (Citation tirée de La Horde sauvage, NDT).

Once Upon a Time… in Hollywood de Quentin Tarantino, dans les salles dès le 14 août 2019. 

 

Source : Christian Long pour SYFY. Traduit et adapté de l"Américain. 
Image :  Andrea Raffin / Shutterstock.com /  1435710155 / Usage éditorial


Tags: Quentin Tarantino   J.J Abrams   Star Trek  


Commentaires