News /

SYFY COMIC CON PARIS 2019 - Lucifer : le diable tire sa révérence

Une conférence qui parle à la fois d’une série télévisée et du comic book dont elle s’inspire, voila la promesse du panel Lucifer !

Auteur: Piero


Les fans de Lucifer se sont rassemblés en masse au Comic Con de Paris pour rencontrer Joe Hendersen, showrunner de la série TV, et Lee Garbett, le dessinateur du comic book.

Lucifer s’achèvera en 2020 lors de la diffusion de la cinquième et ultime saison sur Netflix. Mené par le charme naturel de son interprète, Tom Ellis, Lucifer a connu des hauts et des bas lors de sa diffusion. Joe Hendersen, le producteur du show, se rappelle avoir détesté le concept initial avant de voir le pilote : « Je n’étais pas convaincu par le coté série policière. Mais après avoir vu le premier épisode, j’étais séduit et j’ai accepté de la superviser. »

LE DÉMON RESSUSCITÉ
Au départ diffusée par Fox aux USA, Lucifer s’est vu annuler à la fin de sa troisième saison par la chaîne. « On s’était dit qu’avec le cliffhanger de folie du dernier épisode, on ne pouvait pas nous annuler, lance Hendersen. Avec l’équipe, nous avons essayé de trouver une solution, mais en vain. Puis les fans ont posté plus d’un million de tweets en 24 heures lors de l’annonce » Et c’est bien cet engouement des fans qui a sauvé le show. Hendersen poursuit : « Je suis ravi d’avoir pu commencer et terminer l’histoire que je voulais raconter. J’ai pleuré en racontant la fin. »

 

EN APESANTEUR

Le duo a travaillé de connivence sur la série TV et le relaunch du comic book en 2016. « Même si je me basais ce qui avait été fait avant, avoue Lee Garbett, j’ai malgré tout été inspiré par l’esthétisme du show, qui était en développement au même moment. » Le scénariste et le dessinateur ont tellement aimé cette collaboration qu’ils ont remis le couvert en 2018 avec le comic book Skyward. Publiée chez Hi Comics en France dès la semaine prochaine, l’histoire met en scène Willa Fowler, adolescente vivant dans un monde où l’apesanteur n’est plus ce qu’elle était. « J’adore le peps et la bonne humeur de Willa, explique Garbett. Elle n’a jamais connu un autre monde. Le G-Day, jour où la gravité s’est modifiée, s’étant passé vingt ans auparavant ». Joe Hendersen lance alors un scoop : Sony a acquis les droits et qu’il écrit en ce moment-même le scénario.

VERS L’INFINI ET L’AU-DELÀ

Si les deux artistes ont de beaux jours devant eux, qu’en est-il de Lucifer ? Hendersen met fin à la rumeur d’une apparition du héros dans le crossover du Arrowverse, Crisis on Infinite Earths. « Tom (Ellis) s’est rendu à Vancouver pour un anniversaire. Tout le monde a cru qu’il allait sur le tournage. » Pour l’instant, pas de spin-off ou de suite possible… Mais on ne sait jamais. Paraphrasant l’auteur Neil Gaiman (créateur de Lucifer), ils s’accordent tous deux à dire que, à la télé comme dans les comics, ces personnages sont des jouets destinés à retourner dans leur bac à sable jusqu’à ce qu’un autre décide de jouer avec.

 

Photos Lucifer © John P. Fleenor/Netflix

Image BD Lucifer © DC Comics/Vertigo


Tags: Lucifer   Warner Bros  


Commentaires