News /

Un point brillant sur la Lune

Voyage dans le cratère d'Aristarque, au cœur de la Mer des Tempêtes.

La surface de Lune

Auteur: Phil Plait


J'adore le Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO). Depuis 2009 il tourne autour de la Lune, notre formidable satellite naturel, envoyant sur Terre des millions d’images étonnantes, depuis environ 400 000 kilomètres.

Le LRO Camera est un appareil-photo embarqué avec des objectifs grand-angle et de téléobjectifs qui prennent des images à couper le souffle de la surface lunaire. Pendant la plus grande partie de sa mission, le vaisseau spatial a survolé une région appelée le Nadir. Et avec le temps les coordonnateurs de la mission ont pris confiance. Ils ont pu l'incliner pour prendre des images obliques d'endroits plus éloignées.

Cela s'est avéré être une puissante méthode. Si vous survolez un grand cratère à l'horizontal, vous ne pouvez en voir que des petites parties. De plus loin, vous obtenez des vue plus globales. De plus, l’angle étant beaucoup plus oblique, les reliefs se révèlent mieux grâce aux ombrages.

Les résultats peuvent être très, très spectaculaires. Comme ce cliché du cratère Aristarque, un cratère d'impact de 40 kilomètres de diamètre :

Le cratère Aristarque sur la lune

Le cratère d'Aristarque large de 40km, vu par le Lunar Reconnaissance Orbiter. Crédit: NASA/GSFC/Arizona State University

Whoa !

Aristarque est un cratère très intéressant. L'impact a soulevé une énorme quantité de matière, et c'est plutôt varié. Le cratère se situe au milieu de la Mer des Tempêtes (Oceanus Procellarum) —un bassin rempli de lave de la taille d'un océan— mais posé sur un plateau local. La profondeur du cratère est de plus de 3 km, nous voyons donc beaucoup d'anciens matériaux le long des murs exposés au choc.

J'adore les murs de cratère en terrasse, c'est à dire où la matière s'est effondrée après la formation du cratère. Des matériaux sombres et légers peuvent être vus au même endroit, ainsi que de petites taches lumineuses ponctuant le mur.

Le pic central est... bizarre. Habituellement des montagnes escarpées se trouvent au milieu d'un grand cratère, créées lorsque la roche (l'asteroïde ou la comète) a rebondi après l'impact. Ici, ce pic (ci-dessous) est plus lisse et ces bandes sombres et claires suggèrent un mélange intéressant dans la composition. J'aime la façon dont la texture change brusquement, partant du fond du cratère (de la roche fondue refoulée par l'impact et refroidie) jusqu'aux hauteurs plus lisses au sommet, haut de 300 mètres. C'est adorable.

Le centre du cratère Aristarque, sur la Lune

Le pic central du cratère d'Aristarque, haut de 300m. Crédit : NASA/GSFC/Arizona State University

Je dois admettre qu'Aristarque est un de mes endroits préféré lorsque je sors mon télescope pour observer la Lune. C'est aussi l'un des endroits les plus brillants de notre satellite. Il se distingue de manière spectaculaire, comme un point lumineux contrastant avec la très sombre Mer des Tempêtes.

Localisation du cratère d'Aristarque à la surface de la Lune.

La Lune. La position du cratère d'Aristarque est identifiée par la flèche. Licence CC BY-NC-SA 2.0 / Auteur : Fred Locklear / Flickr

Le cratère devient visible quelques jours après le premier trimestre de l'année, et quand la Lune est pleine et qu'elle brille comme un phare. Le cratère est relativement jeune (environ un demi-milliard d'années). Au fil du temps, la lumière du soleil, les vents solaires et les météorites travaillent la surface de la Lune et assombrissent le terrain. Donnez-lui un milliard d'années et il ressemblera à la plupart des autres cratères de la Lune.

Mais pour l'instant c'est une véritable sirène qui chante pour les explorateurs. Un jour peut être des humains se tiendront au sommet de ce pic, et contempleront les 20 kilomètres qui les séparent du bord du cratère, puis reviendront à leur base d'opérations où d'autres humains étudieront le site. Que vont-ils apprendre ? Quelles seront leur sensations, debout sur le bord d'une falaise vieille de de 500 millions d’années ? De ramasser un cailloux qui était jadis enfoui sous la surface depuis une éternité ? De réaliser les rêves hors leur planète d'origine ?

Espérons que l'attente ne soit pas trop longue.

 

Source: Phil Plait pour SYFY. Traduit et adapté de l'Américain.
Images:
Images du LRO:  © NASA / GSFC / Arizona State University - Autorisées depuis le site du LROC sans autorisation préalable pour les médias d'information ou à des fins éducatives. Les conditions à lire ici.
Image de la Lune : licence CC BY-NC-SA 2.0 / Auteur : Fred Locklear / Flickr


Tags: Lune   Astronomie  


Commentaires