News /

Unsane, le film d'horreur tourné au smartphone de Steven Soderbergh

La smart-bande-annonce est arrivée. 

 Steven Soderbergh

C'était dit: le réalisateur Steven Soderbergh allait tourner un film entièrement au smartphone. La bande-annonce de Unsane, un film d'Horreur psychologique dont on ne savait jusqu'à maintenant peu de chose, est arrivée. À l'affiche, l'actrice britannique Claire Foy (Élisabeth II dans The Crown) y glisse lentement mais sûrement vers la folie. Le film sort aux États-Unis le 23 mars, pas de sortie française encore prévue :

Le pitch

« Une jeune femme se retrouve enfermée contre sa volonté dans une institution psychiatrique, où elle est confrontée à sa plus grande peur. Mais est-ce réel ou est-ce un produit de son imagination ? ». La bande-annonce parle aussi d'un homme « qui la suit depuis Boston »,  de crime, on aperçoit  également un cadavre partiellement enterré... 

Smartphone

Steven Soderbergh est l'ami des Stars. George Clooney, Julia Roberts, Brad Pitt, Matt Damon, Channing Tatum et bien d'autres encore passent régulièrement par ses plateaux, notamment à travers sa saga Danny Ocean, films smarts, dont la formule féminine sort cette année (Ocean's 8, emmenée par Sandra Bullock).
Rappelons que Soderbergh est arrivé au cinéma en 1989 avec un film indépendant qui bouscula tout sur son passage —Sexe, mensonges et vidéo, Palme d'Or à Cannes— et qu'il s'est par la suite construit la réputation d'un cinéaste audacieux qui allie succès critiques et publics, sa filmographie en témoigne. En 2012, alors qu'il est un réalisateur installé, il travaille sur Hunger Games comme réalisateur de la seconde équipe. C'est ce Soderbergh là qui réalise Unsane, son premier film estampillé « Horreur ».

L'utilisation du smartphone prend toute sa dimension dans la prouesse bien sûr, dans l'esthétique de ces images, propre à réaliser une vision autre, distante de ce qu'on rencontre habituellement, et dans la proximité qu'elle entretien avec l'héroïne, Swayer. Nous connaissons déjà un procédé similaire avec les caméras grand public. Mais un film found footage (« film trouvé »), tourné camera à l'épaule comme Le projet Blair Witch qui a popularisé le genre en 1999, a sa logique propre : un personnage de l'histoire se tient hors-champ derrière la caméra. Rien de tout ça dans Usane, c'est purement la photographie qui intéresse Steven Soderbergh. Format 4/3  —ça se fait rare !— un rendu d'image vraiment particulier, des couleurs rabattues, comme tamponnées, contrastes « naturels » — a t-il utilisé des éclairages ? On aimerait en savoir un peu plus. Au final une ambiance froide, baigné d'un brun caractéristique des hôpitaux.

 

Image : Denis Makarenko / Shutterstock.com / 139749268 / Usage éditorial
 


Tags: Steven Soderbergh   Unsane   Claire Foy  


Commentaires